3e édition du Symposium québécois de l'Association internationale du contrôle de l'érosion (AICE)

Le Symposium permet d’aborder les relations entre la gestion des eaux pluviales, le contrôle de l’érosion ainsi que la restauration des cours d’eau, en présentant les nouvelles tendances et approches dans ces domaines ainsi que des études de cas qui sont d’intérêt pratique.

Un conférencier invité de Lyon (France)

Cette année, un conférencier de marque, M. Jean-Luc Bertrand-Krajewski, professeur et chercheur à l’INSA de Lyon, viendra discuter des avancées réalisées en France depuis les 30 dernières années. Monsieur Bertrand-Krajewski s’intéresse depuis plusieurs décennies à l’hydrologie urbaine, à la caractérisation et aux transferts des polluants dans les hydrosystèmes urbains ainsi qu'au traitement des eaux pluviales urbaines. La présence de ce chercheur d’expérience internationale en sol québécois constitue une occasion unique pour mettre en perspective la pratique au Québec.

Refonte majeure du Règlement sur la canalisation de l'eau potable, des eaux usées et des eaux pluviales (C1.1) de la Ville de Montréal

Monsieur Brahim Amarouche, chef de section - Section de la réglementation de la gestion de l'eau de la Ville de Montréal, présentera les travaux effectués au Règlement sur la canalisation de l'eau potable, des eaux usées et des eaux pluviales (C1.1). Il expliquera d'ailleurs la teneur de cette refonte développée depuis plusieurs mois par les experts de la Ville, et qui sera en vigueur au cours des prochains mois.

Autres thèmes abordés

  • Systèmes de biorétention
  • Réseaux de drainage pour les nouveaux développements
  • Impact des changements climatiques sur les débordements
  • Toronto (région) : Nouvelles approches en matière de contrôle de l'érosion et des sédiments
  • Lyon : Gestion des réseaux unitaires et séparatifs
  • Colombie-Britannique : Dégradation et restauration de cours d’eau
  • Etc.

Table ronde

Une table ronde permettra également de discuter des aspects réglementaires associés au contrôle à la source des eaux pluviales, en mettant notamment en évidence les pratiques en France et au Québec.

Pour consulter le programme préliminaire >>




À propos de l'Association internationale du contrôle de l'érosion (AICE)

Mission

Favoriser la résilience du patrimoine naturel par l'éducation et la formation en matière

  • de contrôle de l'érosion
  • de contrôle des sédiments
  • de gestion des eaux pluviales
  • de restauration des cours d'eau.

Historique

L'Association internationale du contrôle de l'érosion (AICE) a été fondée en 1971. Depuis plus de 45 ans, elle s’est imposée comme un organisme favorisant la diffusion des meilleures pratiques pour minimiser les impacts aux milieux récepteurs.

En novembre 2016, l’AICE a implanté une structure au Canada et chacune des provinces a un représentant. L’objectif visé par la branche canadienne est de devenir l’organisation principale au Canada pour les personnes et organismes partageant un intérêt commun pour le contrôle de l’érosion et des sédiments, la gestion durable des eaux pluviales et la protection et la restauration des cours d’eau.

Pour visiter le site Internet de l'AICE >>